Les éco-restos du périsco

 

Alors qu’il était auparavant géré en interne dans chaque école primaire, le repas de midi est désormais réalisé et distribué par une cuisine centrale. C’est ce que démontre une étude menée par la Maison de la nature du Ried et de l’Alsace centrale dans le cadre du plan climat d’Alsace centrale. Celle-ci révèle également que le contact humain entre le chef de cuisine et les convives, c’est-à-dire les enfants, n’existe plus. Cette situation, qui créé une certaine standardisation de la manière de cuisiner, a plusieurs conséquences et parmi elles l’augmentation des repas non consommés.

 

Même si une éducation au goût et à l’alimentation peut être menée à l’école de manière plus globale, il apparaît désormais essentiel de travailler avec les centres périscolaires qui gèrent, dans la plupart des cas, l’accueil des jeunes pour le repas de midi durant les périodes scolaires.

 

Objectifs du dispositif

Les éco-restos du périsco visent à :

  • Agir pour la réduction du gaspillage alimentaire,
  • Éveiller les jeunes au goût et leur donner l’envie, la curiosité de goûter,
  • Contribuer à l’amélioration de la qualité des repas servis,
  • Sensibiliser les jeunes à l’origine de leur alimentation.

 

Durée

Le projet prévoit 70 heures d’accompagnement réparties sur 1 année

 

Un accompagnement des équipes pédagogiques des centres périscolaires

Durant une année, un animateur nature et environnement du réseau Ariena accompagne les équipes des centres périscolaires dans leur démarche d’éducation des jeunes à une alimentation plus respectueuse de l’environnement.

 

Le projet se décline en plusieurs étapes :

 

  • Réalisation d’un état des lieux par l’animateur accompagnateur : pesées (pour évaluer le niveau de gaspillage alimentaire), observations sur l’accueil des convives, le service, le comportement des élèves pendant le repas et face à leur assiette, interviews des élèves, des personnes de service et de l’équipe de la cuisine centrale, etc.

 

  • Immersion, formation : en s’appuyant sur l’état des lieux, l’animateur-accompagnateur propose des temps de sensibilisation, de formation de l’équipe périscolaire pour mieux connaître le prestataire de repas et la manière dont celui-ci travaille les produits, pour découvrir le lien entre l’alimentation et l’environnement (produits de saison, de proximité et issus de l’agriculture biologique, etc.). Cette phase doit éveiller les personnes de services et les animateurs des périscolaires à l’importance du temps du repas et à la manière d’en faire un temps d’éducation. Une journée de formation à l’animation d’un repas leur est également proposée.

 

  • Mise en place d’un plan d’actions : au regard des précédentes étapes, l’équipe périscolaire, en lien avec le prestataire des repas et l’animateur-accompagnateur, élabore un ensemble d’actions à mettre en œuvre durant l’année.

 

  • Bilan – évaluation : un état des lieux de fin de projet est proposé afin de mesurer l’impact des actions mises en place.

 

Une logique de partenariat 

Ce dispositif es1-logoeco-restost né d’une proposition associative du réseau Ariena, à laquelle ont participé 8 Centres d’initiation à la nature et à l’environnement (CINE).

 

L’action est soutenue par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, ainsi que par des collectivités locales.


Pour toute question relative aux programmes pédagogiques avec les accueils de loisirs, merci de contacter :

Guillaume SIMON
Tél : 03 88 58 38 47
Courriel : guillaume.simon@ariena.org