Définition et enjeux de l’éducation à l’environnement

 

En 1977, la Conférence de Tbilissi a proposé une définition de l’éducation à l’environnement : il s’agit d’une éducation civique qui a pour but « d’amener les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement tant naturel que créé par l’homme, complexité due par l’interactivité de ses aspects biologiques, physiques, sociaux, économiques et culturels. (…) L’éducation relative à l’environnement est conçue comme un processus permanent dans lequel les individus et la collectivité prennent conscience de leur environnement et acquièrent les connaissances, les valeurs, les compétences, l’expérience et aussi la volonté qui leur permettront d’agir, individuellement et collectivement, pour résoudre les problèmes actuels et futurs de l’environnement. » Le rapport final de la conférence précise que « L‘éducation à l’environnement doit faciliter une prise de conscience de l‘interdépendance économique, politique et écologique du monde moderne, de façon à stimuler le sens de la responsabilité et de la solidarité entre nations. Cela est indispensable pour que les problèmes environnementaux graves puissent être résolus. »

 

La première partie de la charte d’adhésion et de participation à l’Ariena précise que l’Ariena et ses membres « ont pour finalité de former des citoyens conscients et responsables à l’égard de l’environnement, libres de leurs choix et acteurs au sein de la société (et) de consolider les liens entre les hommes et la nature. (…)
Ils cherchent à atteindre les objectifs suivants :

• donner l’envie d’agir en faveur de la nature et de l’environnement par le contact direct avec la nature et l’expérience vécue,
• apporter des informations objectives intégrant la complexité des systèmes et l’évolution des connaissances,
• proposer une pluralité de discours afin de donner à chacun la possibilité de se forger sa propre opinion et de faire évoluer ses comportements. (…)
Ils proposent des activités dans ce sens en favorisant et en s’appuyant sur la diversité des associations membres, de leurs partenaires, des approches pédagogiques et des opinions de chacun, sans prosélytisme. (…) »

 

L’éducation à la nature et à l’environnement favorise la diversité des approches et méthodes pédagogiques et s’appuie sur les principes suivants :
la pédagogie de projet et la formation dans l’action : l’apprentissage se fait à travers une réalisation collective, dans laquelle les apprenants participent au processus, à la construction du projet, au choix de la méthode de travail et à son évaluation permanente. Elle suppose la mise en oeuvre d’actions concrètes où chaque public devient participant.
la co-formation et la formation tout au long de la vie qui doit permettre à chacun a) de contribuer à la formation des autres ou d’être formé par eux/des pairs, b) de bénéficier de temps de formation, formelle ou non formelle, à tout moment de sa vie.
la notion de temps et l’importance de « prendre le temps » pour s’imprégner et prendre du recul.

 

Au niveau international, l’éducation à l’environnement compte parmi les enjeux forts liés aux prises de consciences en matière de protection de la nature et de développement durable.

En 2005 est lancée la décennie des Nations Unies pour l’Education en vue du Développement Durable, portée par l’UNESCO.

 

En France, on peut souligner l’importance donnée à l’éducation à l’environnement par le Ministère de l’Education Nationale, qui rédige dès 1997 une « Charte pour l’éducation à l’environnement », puis publie en juillet 2004 une circulaire qui appelle à la « généralisation des actions d’éducation à l’environnement en vue du développement durable » de l’école au lycée.

 

L’éducation à l’environnement est enfin citée à l’article 8 de la Charte de l’Environnement, adoptée et adossée à la Constitution depuis 2005, ce qui place désormais les principes de sauvegarde de notre environnement au même niveau que les droits de l’homme et du citoyen de 1789 et que les droits économiques et sociaux du préambule de 1946.


Pour aller plus loin :

  • Lire l’article de Dominique Cottereau, formatrice, chercheuse et consultante en pédagogie de l’environnement sur l’éducation à l’environnement dans le ‘ S kernla n° 36 (septembre 2012)
  • Consulter le site du Réseau Ecole et Nature pour accéder à d’autre définitions et références sur l’éducation à l’environnement