Les métiers de l’éducation à l’environnement

 

 

De multiples emplois liés aux questions environnementales sont apparus au cours de ces 40 dernières années. Parmi ceux-ci, l’animation a pris une place importante, dans la mesure où chacun s’accorde à dire que le changement de nos comportements ne pourra advenir sans une ambitieuse politique éducative. La demande sociale en Education à la nature, à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) se confirme ainsi un peu plus tous les ans.

 

C’est la raison pour laquelle la professionnalisation de ces activités est devenue incontournable. Les acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable doivent se former pour acquérir les compétences nécessaires et contribuer à la structuration professionnelle de ce secteur. Dans cet esprit et forte de son expérience, l’Ariena a contribué activement à la rédaction du référentiel du diplôme « BPJEPS EEDD » lors de sa création en 2011, diplôme qui reconnaît enfin la spécificité du métier d’animateur nature.

 

Un animateur diplômé (détenteur d’un BPJEPS EEDD ou d’un BTS Gestion et Protection de la Nature (diplôme très proche mais issu de la filière agricole) et expérimenté peut compléter son profil grâce à un DEJEPS mention Développement de projets, territoires et réseaux, une Licence Pro Coordonnateur de projets en éducation à l’environnement pour un développement durable ou une Licence Pro Protection du patrimoine culture spécialité Médiation Scientifique et éducation à l’environnement.

 

Ces formations diplômantes concourent à l’ébauche d’une réelle filière de formation professionnelle en éducation à l’environnement et au développement durable et contribuent à la reconnaissance de ce secteur qui propose les métiers suivants :

  • Animateur nature environnement
  • Educateur nature environnement
  • Coordonnateur de projets en éducation à l’environnement
  • Animateur de réseau d’éducation à l’environnement
  • Accompagnateur de démarches de développement durable

 

Animateur nature et environnement

 

Le métier d’animateur nature est né à la croisée de différentes influences : l’éducation populaire, l’éducation nationale, l’enseignement agricole, le scoutisme, etc.

Selon le type de structures employeuses (associations, établissements et services publics, etc.) et selon les animateurs eux-mêmes, la nature est :

  • un objet d’éducation, d’étude,
  • un support pour atteindre des objectifs plus larges liés à la vie en société
  • une finalité qui doit être prise en compte, pour la préserver.

 

L’animateur nature et environnement est un professionnel qui conçoit et organise de façon autonome des projets d’animation en éducation à la nature et à l’environnement avec des publics très variés (enfants, adolescents, adultes, etc.).

Cela requiert :

  • une maîtrise technique de l’environnement (écologie des milieux, patrimoine, connaissances naturalistes et environnementales, etc.),
  • la maîtrise de savoir-faire (méthodes et approches pédagogiques, outils pédagogiques, méthodologie de montage de projets, communication, etc.,
  • la connaissance du champ institutionnel dans lequel il intervient,
  • l’acquisition de comportements adéquats pour mener à bien ses différents projets.

 

Si le cœur de métier reste centré sur le face-à-face pédagogique avec un public, une majorité d’actions en extérieur et dans la nature, les approches ont néanmoins beaucoup évolué. La polyvalence est une compétence essentielle pour intervenir dans des contextes, lieux et sur des thématiques très diversifiés (faune, flore, eau, milieux naturels, déchets, énergie, gaspillage alimentaire, jardin, agriculture, etc.).